Forum rpg sur le thème du manga Nagi No Asukara
 

// 0){$('.post--' + id).toggle(0, function(){if( $(this).is(":visible") ){$('#hidden-title--' + id).html(hiddenMsgLabel.visible);}else{$('#hidden-title--' + id).html(hiddenMsgLabel.hidden);}});}}catch(e) { }return false;};//]]>

Histoire Akashi

 :: Poubelle :: Boulles de papier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 27/06/2015

Feuille de personnage
Test: TEST LOL MDR
Test: TEST LOL MDR²
Ven 1 Juil - 8:24
Je me réveillais doucement et observais autour de moi. Je ne savais pas où j'étais... le lit n'étais pas dur, au contraire. Le matelas était d'assez bonne qualité... il me semble. Je n'étais donc pas à même le sol, c'était une bonne chose parce que ça signifiait que mon hôte m'accordait un certain respect. Ce qui était certain c'est que j'étais en sécurité et que je ne mourrais pas, ou pas immédiatement. J'avais donc du temps pour rassembler mes souvenirs et trouver comment je m'étais retrouvé ici.

Je me souviens... je me souviens d'une famille, d'une maison, pauvrement décorée d'un seul et unique cadre dans ma chambre avec à l'intérieur une peinture de toute ma famille, nous étions des Sylphes, on ne nous aimait pas trop dans le village alors nous vivions en périphérie de celui-ci. J'allais à l'école et étudiais comme n'importe quel jeune humain, la seule différence étant que j'étais seul, terriblement seul. Je crois que c'est à ce moment là que s'était déclaré mon pouvoir, alors que la plupart des Sylphes présentaient des dons naturels à maitriser le vent, je maîtrisais aussi l'ombre dans laquelle je me tapissais la plupart du temps pour échapper aux regards chargé de haine. Un jour, un humain osa s'approcher de moi, malgré le village qui nous détestait. Il devint mon premier ami, il choisit de partager ma peine, quand ses amis le quittèrent, il resta tout de même avec moi. Peu à peu, plus personne ne lui parla, il fut rejeté. Le pauvre... il n'aurait jamais du faire ça...

Ce qui devait arriver arriva : l'éveil de mon pouvoir. À cet âge-là, soit une dizaine d'années, j'étais déjà capable de puiser dans mon mana pour créer du vent, je pouvais l'utiliser pour n'importe quoi. Ma maîtrise était même suffisament bonne pour que je puisse transporter des objets avec ! Seulement les ombres ne se réveillèrent pas pacifiquement mais avec une envie de meurtre qui me fit déraper. Un sombre pouvoir, mal utilisé peut faire sombrer son utilisateur dans le noir le plus complet.

C'était un jour comme un autre, la routine habituelle, le lever, le petit-déjeuné essentiellement composé de produits de la forêt, l'école, le repas de midi, encore une fois l'école mais ensuite la fin fut différente. La sonnerie retentit et tout le monde sortit. Comme à notre habitude, mon ami et moi sortions en dernier. Nous rions en rejoignant le portail, nous vîmes trop tard que nous étions attendus par un groupe de quatre. Ils étaient plus grands que nous et surtout armés. Je fis reculer mon ami derrière moi en lui adressant un sourire sur de moi. J'invoquais le vent alors que l'un deux fondit sur moi. Je n'avais aucune envie de tuer mais un cri de rage sortit sans que je ne puisse rien faire, alors l'ombre que créait le portail se déforma pour devenir une pique qui se matérialisa et alla se planter dans le garçon le plus proche. Une gerbe de sang alla sur son camarade, rendant sa tête rouge et lui ôtant momentanément la vue. Je ne compris pas bien ce qu'il se passait, je ne comprenais pas comment javais créé ça. Je commençais à avoir peur et là je perdis tout contrôle. Mes yeux entiers devinrent noir et les tatouages bleus, témoignage de mon appartenance aux Sylphes devinrent eux aussi noir. C'était un noir complet, un noir maléfique. Il ne fallut que quelques secondes à "l'autre moi" pour en finir avec le groupe, mais aussi avec mon propre ami, en effet, pour une raison qui m'est toujours inconnu je l'ai tué après en avoir fait autant avec nos adversaires, mon pouvoir avait du le considérer comme un ennemi, ou bien il ne faisait simplement pas de distinction...

Peu après tout ces événements, je repris contrôle de mon corps. Je tombais simplement à genoux en observant le cadavre de celui qui était le seul me comprenant. Le seul partageant ma peine et ma douleur. Je l'avais froidement assassiné, la douleur mentale que je m'étais infligé était insuportable, j'avais envie de mourir. Je laissais libre cours aux larmes que je retenais depuis quelques minutes et fuis lâchement. Je rentrais chez moi où je fus contraint de tout raconter à ma famille. Ils étaient liés à la magie et connaissaient donc ses bienfaits comme ses défauts. Une magie noire mal exécutée peut entrainer une perte de contrôle. Ils ne m'en tinrent pas rigueur, estimant que je m'étais simplement défendu pour sauver ma vie.

Toute cette histoire fit rapidement le tour du pays, un témoin avait observé ma perte de contrôle et mon utilisation de magie noire. Le bouche à oreille déformait souvent la réalité, seulement cette fois, les faits furent transmis exactement et au mot près, si bien qu'un homme, un noble, probablement un baron ou quelqu'un d'aussi important, toqua à notre porte. Tout naturellement ma mère alla ouvrir et lui offrit une tasse de notre meilleur thé. C'est le moins que nous puissions faire. Il ne tarda pas à expliquer la raison de sa présence. Nous étions tout les trois réunis autour de la table à ce moment :

"Akashi, jeune Sylphe. Tu as présenté un don pour une magie exceptionellement rare. En plus de ça j'ai cru comprendre que la maitrise du vent ne t'est pas inconnue. Tu ferais un mage exceptionnel, si ce que l'on dit est vrai, ta puissance est déjà incroyable. Seulement l'utilisation de ce pouvoir éxige une certaine concentration et en plus de ça un certain contrôle. Au risque de rentrer dans un état second de folie meurtrière comme toi. Je te propose donc de rejoindre l'académie de renomée internationale Red Magus. Tu y apprendras la maîtrise des armes et de ta magie, tu deviendras donc un Magus, à mi-chemin entre mage et guerrier. Tu auras une bourse complète : nourriture, logement et tout le reste, pas besoin de t'en inquiéter."

Je réfléchis quelques secondes avant de répondre, sur de moi :

"J'accepte

-Bien, dans ce cas je reviendrais ici le jour de tes quinze ans et je t'emmènerai là-bas. Tu es bien trop jeune pour le moment"

Alors l'homme, ayant fini son thé se leva et sortit sans un autre mot. Mes parents se regardèrent, puis leurs yeux se posèrent sur moi. Ils ne semblaient pas contre le fait que je rejoigne cette académie, ils avaient seulement l'air perplexe sur le prix que ça leur reviendra. Certaines fois une dette d'or est bien meilleure qu'une dette sous forme de service. Qui sait ce que pourrait leur demander l'homme ? Je ne pense pas une tâche ingrate, il avait l'air particulièrement aimable envers nous. De toute évidence il pouvait n'être intéressé que par moi et rien d'autre, raison pour laquelle il avait été si gentil... je n'en sais toujours rien à vrai dire, même dix ans après. La dette n'est toujours pas remboursée et mes parents vivent dans la crainte de le voir revenir et de leur demander quelque chose d'impossible. Tout ça à cause de moi...

Comme il l'avait promis, le jour de mes quinze ans, l'homme toqua à la porte et je partis avec lui, les adieux avec mes parents se firent en vitesse, je ressentais son impatience. Il devait avoir une contrainte de temps pour m'emmener. Je pris seulement un sac de toile, contenant toutes mes possessions soit des affaires et ma peinture de nous. Elle commençait à dater mais je l'aimais beaucoup. La route jusqu'à l'académie se fit en silence jusqu'à ce que nous arriviond au bâtiment imposant qui constituait le premier de cette grande et prestigieuse école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Umi :: Poubelle :: Boulles de papier-
Sauter vers: